Communiqué

Écrit par Pierre BALAYE le . Publié dans Autres articles

wer

 Le médecin de santé publique, un professionnel indispensable à l’atteinte des objectifs de “ma santé 2022”

Les grandes trajectoires de la transformation de notre système de santé, visant à améliorer la pertinence des prises en charge dans une logique de parcours organisés dans les territoires, ont été présentées le 18 septembre dernier par le Président de la République et les ministres des Solidarités et de la Santé et de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation. Au-delà des dispositifs de coordination et des changements structuraux envisagés, la place et la formation des professionnels de santé sont interrogées.

Parce qu’il est déjà formé à diagnostiquer les problèmes de santé d’une population, à mettre en œuvre les interventions nécessaires et à en évaluer l’impact, tout en optimisant l’utilisation des ressources disponibles, le médecin spécialiste de santé publique apparaît comme un professionnel indispensable à l’atteinte des objectifs de “ma santé 2022”. Placé à l’interface entre les acteurs du soin, de l'action publique et de la société civile, du fait de sa polyvalence et de sa capacité d’adaptation, le médecin de santé publique participe au décloisonnement du système de santé.

1/ Le médecin de santé publique mobilise professionnels et usagers pour favoriser la qualité et replacer le patient au cœur du soin. Expert de la qualité des soins et de leur sécurité au service des patients, il travaille à inclure l’usager dans l'évaluation et l’amélioration de la pertinence de sa prise en charge, s’inscrivant pleinement dans une démarche de démocratie sanitaire.

2/ Acteur du décloisonnement, le médecin de santé publique s’intègre dans un collectif de soins au service des patients. Avec les différentes parties prenantes, le médecin de santé publique élabore un diagnostic territorial de santé permettant de structurer avec cohérence la prise en charge de la population sur un territoire, tant en ville qu’à l’hôpital. Il fait le lien entre les différents acteurs de la santé impliqués sur ce territoire et contribue ainsi à rapprocher les professionnels du sanitaire, du médico-social et du social, les institutionnels, les associatifs et les élus. Il facilite l’implication des professionnels de la ville dans les dispositifs d’exercice coordonné tout en favorisant leur articulation avec les professionnels des groupements hospitaliers de territoire (GHT), dans le but d’optimiser les parcours de soins. Enfin, il contribue à l’évaluation de l’ensemble des organisations mises en place et à la rationalisation des ressources engagées. Il permet ainsi d’inscrire durablement les politiques de santé sur le territoire.

3/ Un cadre d’exercice territorial de médecin de santé publique doit ainsi être formalisé afin de répondre au mieux aux enjeux de la santé de demain. Sous la forme d’une pratique facilitant la fonction d’interface, ce cadre doit se déployer selon trois dimensions :

  • l’action en santé publique, avec l’élaboration, le pilotage et l’évaluation de projets de santé territoriaux globaux, cohérents, impliquant tous les acteurs, professionnels et usagers, au sein des différents dispositifs (Communautés Professionnelles Territoriales de Santé - CPTS, GHT …) ;
  • l’aide à la décision en santé publique, avec l’apport de son expertise à l’échelle collective pour assurer l’amélioration de la santé de la population ;
  • la recherche structurée en santé publique, tant en organisation et qualité des soins qu’en prévention et promotion de la santé.

CLISP (Collège de Liaison des Internes de Santé Publique) contact@clisp.fr

SNSP (Syndicat National des médecins spécialistes de Santé Publique) president@snsp.org

AISP (Alumni de l’Internat de Santé Publique) contact@ancien-interne-santepub.fr

Fiche lecture : La santé publique en question(s) – Laurent Chambaud

Écrit par Marion Istvan le . Publié dans Autres articles

La santé publique en question(s) – Laurent Chambaud

Regards croisés : Laetitia Satilmis et Marion Istvan

2017 la sante publique en questionMI : À travers ce livre, Laurent Chambaud, amène à une réflexion autour de 10 grandes questions de santé publique. Ainsi, le livre commence par une question ô combien existentielle : « Qu’est-ce que la santé publique ? ».
LS : La santé publique est ici définie comme « une rencontre à différents niveaux » : entre besoins, offres et demandes, entre disciplines (méthodes), entre cure et care, et enfin « entre science, décision et action collective ». Peut-on faire plus juste et plus inspirant?
MI : Il continue ensuite sur des thèmes variés et ayant tout leur sens dans l’actualité en santé : la prévention, les crises sanitaires, les nouvelles technologies, les inégalités de santé, la démocratie et la santé, l’éthique…

Les évaluations d'impact sur la santé

Écrit par Sylvain Gautier le . Publié dans Autres articles

Appuyée sur une vision holistique de la santé, l’évaluation d’impact sur la santé (EIS) se déploie dans le monde depuis le milieu des années 1990. Démarche permettant d’apprécier les impacts positifs comme négatifs sur la santé d’une politique ou d’un projet et d’agir sur les déterminants de la santé, l’EIS est l’occasion d’un vrai dialogue entre professionnels et citoyens. Muriel Dubreuil qui a réalisé l’une des premières EIS menées en France nous apporte quelques éléments de définition à ce sujet.

 

Qu’est-ce qu’une Évaluation d’Impact sur la Santé ?
MD : L’EIS est une démarche d’accompagnement du processus de décision publique en vue du développement de politiques favorables à la santé. Elle est définie comme un ensemble de procédures, méthodes et outils qui visent à identifier, généralement ex ante, des impacts positifs ou négatifs attendus d’une politique (d’un programme ou d’un projet) sur la santé de la population et leur distribution dans les différentes strates sociales. L’EIS permet d’estimer à l’aide d’informations scientifiques (données dites « probantes »), d’avis d’experts, de retours des habitants et de données de contexte, les impacts potentiels sur le bien-être des populations puis de proposer des recommandations visant à maximiser les gains potentiels en termes de santé et à limiter les dommages potentiels pour la santé. L’EIS est ainsi une démarche de travail partenariale permettant de partager des connaissances sur les déterminants de la santé, entre des responsables de politiques sectorielles et/ou de projets et des professionnels de santé publique sensibilisés à cette pratique.
iledenantes

Sociologie politique de la santé

Écrit par Alexandre Fauconnier le . Publié dans Autres articles

Sociologie politique de la santé, Henri Bergeron et Patrick Castel,

L’ouvrage d’Henri Bergeron et de Patrick Castel est une véritable mine d’or pour celles et ceux qui souhaitent découvrir ou redécouvrir notre système de santé en dehors de la vision purement médicale que nous pouvons en avoir.

La santé pour tous ?

Écrit par Alexandre Fauconnier le . Publié dans Autres articles

La santé pour tous ?, Dominique Polton

Économiste de formation, directrice de l’IRDES pendant 8 ans, puis directrice de la stratégie et des statistiques à la CNAMTS, Dominique Polton est actuellement conseillère auprès du directeur général de l’Assurance Maladie. Dans La santé pour tous ?, elle dresse le portrait du système de soins français et ses défaillances, et s’intéresse aux solutions possibles en les questionnant.