Actualités - juin 2018

le .

2015 11 24 News

Actualités en santé publique :

Dengue à la Réunion :
Une épidémie de dengue touche actuellement l’ouest et le sud de La Réunion. Après une circulation inhabituelle du virus durant l'hiver austral 2017, le nombre de cas de dengue a progressivement augmenté depuis le début de l'année 2018, avec une intensification en février. Le 26 mars 2018, le préfet de La Réunion a déclaré le niveau « épidémie de faible intensité » du dispositif ORSEC de lutte contre les arboviroses. Au 29 mai 2018, la Cellule d’intervention en région Océan Indien dénombrait 3 756 cas signalés depuis le 1er janvier 2018, dont 79 cas hospitalisés et 10 dengues sévères. L'épidémie continuera probablement à s'intensifier puisque la population n’est pas immunisée contre la dengue et les conditions météorologiques actuelles sont propices au développement des vecteurs. L’objectif est de stopper la circulation du virus durant l’hiver austral approchant afin d’éviter une épidémie d’ampleur au cours de l’été prochain.
Sources : Santé Publique France // ARS Océan indien

Plan d’action mondial pour l’activité physique :
Ce 4 juin a été présenté officiellement le nouveau Plan d’action mondial de l’OMS pour l’activité physique et la santé 2018-2030 : des personnes plus actives pour un monde plus sain. Au niveau mondial, 1 adulte sur 5 et 4 adolescents (11-17 ans) sur 5 n’ont pas une activité physique suffisante. Le plan d’action montre comment les pays pourraient, d’ici à 2030, réduire l’inactivité physique de 15% chez l’adulte et chez l’adolescent. Il recommande d’engager des mesures dans 20 domaines visant, à créer des sociétés plus actives en améliorant les environnements et en ouvrant davantage de possibilités aux personnes de tout âge, quelles que soient leurs capacités, de pratiquer davantage la marche, le vélo, les activités sportives, les loisirs actifs, la danse et le jeu. Ce document appelle également à soutenir, entre autres, la formation des agents de santé et d’autres professionnels, le renforcement des systèmes de données, et l’utilisation des technologies numériques.
Sources : OMS : communiqué / Plan d'action mondial

Tabagisme en France :
La journée mondiale sans tabac du 31 mai a été l'occasion de faire un point sur le tabagisme en France. Le BEH (Santé Publique France) a notamment sortie un numéro spécial en se basant sur le Baromètre santé 2017 et démontre une baisse de la prévalence du tabagisme quotidien qui passe de 29,4% en 2016 à 26,9% en 2017, soit une baisse de 2,5 points. Cela représente un million de fumeurs quotidiens de moins en un an. Cette amélioration est également visible chez les fumeurs les plus défavorisés : passant de 39% en 2016 à 34% en 2017 parmi les personnes à bas revenus et de 50% à 44% parmi les personnes au chômage. En conséquence, pour la première fois depuis le début des années 2000, les inégalités sociales en matière de tabagisme cessent de croître. Autre fait notable, la part des fumeurs quotidiens chez les jeunes de 17 ans a diminué de 23% entre 2014 et 2017, pour atteindre son niveau le plus bas mesuré depuis deux décennies. En cohérence avec le Plan priorité prévention présenté le 26 mars dernier, le nouveau programme national de lutte contre le tabac 2018-2022 sera lancé dans les prochains jours.
Sources : Santé Publique France : communiqué / BEH n° 14-15 // Ministère des solidarités et de la santé : communiqué / point d'étape sur la lutte contre le tabagisme

Vaccin anti-Ebola :
Un campagne de vaccination contre le virus Ebola a démarré le 21 mai en République démocratique du Congo grâce aux efforts combinés, entre autres, de l'OMS, le Ministère de la santé, l'Alliance du vaccin Gavi, Médecins sans frontières et l’UNICEF. La vaccination sera menée à bien selon une approche en anneau, semblable à celle employée en Guinée en 2015, dans le cadre de laquelle le vaccin sera offert aux personnes à risque, notamment mais non exclusivement: 1. les contacts et les contacts de contacts; 2. les agents de santé et agents de première ligne locaux et internationaux dans les zones touchées; et 3. les agents de santé et agents de première ligne dans les zones où il existe un risque de propagation de la flambée. Un premier lot de 8640 dose fournis par Merck devrait permettre de couvrir environ 50 anneaux de 150 personnes.
Sources : OMS

Rapports / avis / articles d’intérêt :

Newsletters :

Séminaires :