Actualités - Juin 2019

Écrit par Pierre BALAYE le . Publié dans Infos

2015 11 24 NewsActualités en santé publique :

LED : les recommandations de l’Anses pour limiter l’exposition à la lumière bleue

De plus en plus utilisées dans notre quotidien, poussé en cela par leurs performances énergétiques efficaces, les LED n’en demeurent pas moins dangereuses pour la santé. En effet, ces dispositifs peuvent émettre une lumière riche en courtes longueurs d’onde, dite « riches en bleu » ainsi qu’un éclairage plus intense que d’autres sources lumineuses. Or, cette exposition à la lumière bleue faisait déjà l’objet de recommandations de la part de l’ANSES au tout début du déploiement de cette technologie pour en limiter l’exposition, du fait de la toxicité pour la rétine de cette exposition.

Prenant en compte les études faites sur le sujet et les données scientifiques acquises depuis 2010, l’ANSES réévalue la nocivité de l’exposition à la lumière bleu, et confirme la toxicité de cette lumière sur la rétine d’une part, et met en évidence les effets de perturbation des rythmes biologiques et du sommeil qu’elle engendre.

L’agence recommande donc de limiter l’usage des dispositifs LED les plus riches en lumière bleue, tout particulièrement pour les enfants, et de diminuer autant que possible la pollution lumineuse pour préserver l’environnement.

Source ANSES

Soixante-Douzième Assemblée mondiale de la Santé

L'Assemblée mondiale de la Santé est l’organe décisionnel majeur de l'OMS. Elle se réunit généralement à Genève au mois de mai de chaque année et les délégations de ses États Membres y assistent.

Sa principale fonction consiste à arrêter la politique de l'Organisation. Elle nomme le Directeur général, contrôle la politique financière, examine et approuve le projet de budget.

La 72ème Assemblée Mondiale de la Santé s’est tenue du 20 au 28 mai 2019, et plusieurs résolutions ont été approuvées comme l’adoption de la Onzième Révision de la Classification statistique internationale des maladies et des problèmes de santé connexes (CIM-11, qui entrera en vigueur le 1er janvier 2022), l’établissement d’un plan d’action mondial sur cinq ans pour promouvoir la santé des réfugiés et des migrants ou encore l’instauration d’une Journée mondiale de la maladie de Chagas (qui sera célébrée le 14 avril de chaque année).

Voici un résumé jour par jour : -22 mai ; 23 mai : 24 mai ; 25 mai ; 27 mai : 28 mai (jour de clôture).

Source OMS

Victoire pour la lutte contre le paludisme : l’Algérie et l’Argentine ont été officiellement reconnues comme exemptes.

Affectant près de 219 millions de cas et ayant provoqué plus de 400 000 décès en 2017, le paludisme demeure un problème de santé publique majeur pour nombre de pays. Les cas de paludisme concernent pour 60 % des enfants de moins de cinq ans.

Dans ce contexte, la déclaration qui a eu lieu sonne comme une victoire qui devrait inspirer d’autres pays : l’Algérie (deuxième pays OMS de la région africaine) et l’Argentine (deuxième pays OMS de la région des Amériques) ont tous deux été certifiés comme exempts de la maladie.

Cette certification n’intervient que lorsqu’un pays démontre avoir interrompu la transmission autochtone de la maladie pendant trois années consécutives (l’Algérie et l’Argentine ont notifié leurs derniers cas autochtones en 2013 et 2010 respectivement).

Dans les deux cas, on notera que, parmi les facteurs qui sont à l’origine de cette victoire, la présence de personnels bien formés et la mise en place de mécanismes de riposte à la fois rapides et efficaces ont joué un rôle décisif.

Source : OMS et Fonds mondial

Rapports/avis/articles d’intérêt:

Publication de journaux:

Newsletters:

 

 

Embryons génétiquement modifiés : le CCNE appelle à une gouvernance renforcée au niveau mondial