Actualités - novembre 2016

le . Publié dans Infos

2015 11 24 News

Actualités de la formation :

Actualités en santé publique :

  • Ouverture d'une enquête de l'IGAS après la mort de 3 patients au CHU de Nantes entre le 10 et le 13 novembre. Ils étaient tous atteint de lymphome et suivaient le même protocole de traitement. Dans leurs premières constatations les inspecteurs de l'IGAS ont souligné la réactivité du CHU de Nantes et n'ont pas décelé de causes apparentes aux trois décès : résumé de l'affaire le 18/11 - premières constatations des inspecteurs au 28/11
  • Lors de la IXe conférence mondiale sur la promotion de la santé, les participants ont adopté la "déclaration de Shangaï", reaffirmant l'important de la promotion de la santé dans la réalisation des SDG à l'orizon 2030. Cette adoption intervient 30 ans après la signature de la charte d'Ottawa : lien vers la déclaration de Shangaï
  • Publication du rapport du comité de concertation citoyenne portant sur la vaccination. Celui-ci insiste sur la mise en place d'une politique vaccinale forte associant tous les acteurs concernés, permettant à terme de lever les dernières obligations vaccinales. En attendant la mise en place de ces politiques, le comité préconise un élargissement temporaire des obligations vaccinales : site de la concertation - rapport du comité

B.A.-Ba de la communication en santé publique - 15 et 16/12 à Dijon

le . Publié dans A venir

communication-1296385_1280

L’ADISPNE (associations des internes de santé publique du nord-est) et les internes Dijonnais organisent un séminaire interrégional à Dijon, les 15 et 16 décembre prochains, autour de la communication auprès du grand public.

Ce séminaire s’adresse aux internes de Santé publique ainsi qu’aux doctorants et professionnels de la santé publique. L’objectif est de nous permettre de mieux comprendre les bases et les mécanismes de la communication et de mieux appréhender les nouveaux moyens de communication. Les participants au séminaire pourront notamment assister aux interventions de David Heard (Directeur de la communication – Santé Publique France), Lionel Maillot (chargé de médiation à l’Université de Bourgogne, fondateur de l’Expérimentarium) et Emmanuelle SIMON (MCU Sciences de l’information et de la communication)

Infos pratiques :

A bientôt à Dijon !

Rencontre YESS - 29 novembre (Chatenay Malabry)

le . Publié dans A venir

2015 05 27 yess bandeau 201505 1288x450Nous avons le plaisir de vous annoncer que la soirée « ESS à CentraleSupélec, les Etudiants d'Engagent » aura lieu le mardi 29 novembre prochain à la résidence de l'école CentraleSupélec campus de Châtenay Malabry.

Au programme :

  • 6 intervenants qui témoigneront sur l'inclusion sociale, l'économie circulaire, l'agriculture, la santé et l'engagement dans la communauté CentraleSupélec !
  • +100 étudiants réunis
  • Buffet copieux et ambiance chaleureuse

Venez nombreux, à partir de 20h échanger avec les étudiants, partager votre expérience, et découvrir tous les projets des étudiants qui veulent changer le monde.

Lieux : Résidence de l'Ecole Centrale, 2 avenue Sully Prudhomme 92290 Châtenay Malabry, Salle Basse

Inscrivez-vous ICI pour nous indiquer si vous venez !

Pour rappel :

  • le CliSP est membre du réseau YESS (You & ESS) qui regroupe les sections économie sociale et solidaire des grandes écoles (type HEC, ESSEC, Central, etc.),
  • c'est un réseau encore jeune qui se cherche et se structure petit à petit autour de projets communs permettant d'agréger des savoirs et compétences variés mais complémentaires,
  • il existe un sous groupe dédié aux questions de santé qui s'intéresse notamment à l'accès aux soins, aux inégalités sociales de santé et à l'innovation en santé. Intégrer un tel groupe permet de s'ouvrir des opportunités de collaboration et de projets dans les domaines concernés.

SEGAMED 2016 - 25 novembre au 3 décembre à Nice

le . Publié dans A venir

2015 11 16 logoSEGAMED

SeGaMed est le premier colloque français consacré exclusivement à la recherche et à l’évaluation des jeux sérieux appliqués à la médecine et à la santé. La saison 1 de SeGaMed a été construite en 4 épisodes : Acceptation, Appropriation, Adaptation, Anticipation. L’édition 2015 s’est achevée. L’édition 2016 est en route. Une nouvelle semaine de la santé digitale à Nice en décembre 2016. Gamification, Simulation, Santé numérique, Ateliers patients, Ateliers pros, Ateliers étudiants. Le Fil conducteur de l’édition 2016 est : « De la création à l’intégration ».

Après la Fashion Week, voici la Health Gaming Week !

Du 25 novembre au 3 décembre 2016, la faculté de Médecine de Nice organise la première Health Gaming Week Appliquée à la médecine et à la Santé.

Durant cette semaine, un atelier sur le patient virtuel numérique et l’apprentissage par scénario est organisé pour la PREMIERE FOIS en France. L’équipe qui anime cet atelier est la e-learning Unit de la faculté de médecine de Londres (Saint George’s University of London - SGUL) (http://www.elu.london) dirigée par le Professeur Terry Poulton. Cet atelier sera animé en langue anglaise.

L’atelier se déroule du 29 nov. 9h au 30 nov. 13h (voir programme détaillé ci-dessous) dans les locaux de l’IUP-Master (à gauche de la barrière d’entrée de la faculté de médecine de Nice, sous le parking de la SEMIACS)

Attention le nombre de places est limité à 25 (inscription : http://timide.unice.fr/eventsegamed/inscription/ - programme : http://timide.unice.fr/eventsegamed/evp-sbl/). Le repas de midi sera gracieusement offert sur place.

D’autres événements sont organisés durant cette semaine :

Actualités - octobre 2016

le . Publié dans Infos

2015 11 24 News

Actualités en santé publique :

  • Débat et polémique autour de la validation par l'assemblée nationale d'une expérimentation visant à autoriser les pharmaciens à vacciner (amendement du PFLSS 2017). Cette autorisation intervient peu après une campagne de l'ordre de pharmacien (publication d'un rapport en juillet, et commande d'un sondage en début octobre), dans les débuts de la campagne 2016-2017 de vaccination de la grippe, et dans un contexte de méfiance des français vis à vis de la vaccination. L'ordre et les syndicats infirmiers ont déjà dénoncé cette mesure : rapport de l'ordre des pharmaciens - réponse de la profession infirmière - amendement
  • Lancée en début tout les ans en début octobre, la campagne "Octobre rose" a pour objectif d'informer sur les cancer du sein et ses modalités de dépistage. Dans ce contexte, le rapport du comité d'orientation de la concertation citoyenne sur le dépistage a été remis au grouvernement, il critique notamment l'efficacité du modèle actuel : rapport du comité d'orientation de la concertation citoyenne
  • Le 11 octobre dernier, la première salle de consommation à moindre de risque en France ("salle de shoot"), a été inaugurée : lien vers le communiquée de presse de la MILD&CA
  • Les médicaments anti-alzheimer refont parler d'eux. Une réévaluation récente de l'HAS a rendu un avis négatif sur les 4 médicaments disponibles, recommandant un arrêt du remboursement. Marisol Touraine a pour l'instant refusé de suivre cet avis : avis de l'HAS (avis détaillé pour chaque molécule en bas de page) - réponse de Marisol Touraine

Forum des Métiers de la Santé Publique (A3PC) - Institut Pasteur - 23/11

le . Publié dans A venir

2016 11 03 Forum des métiers A3PC 2016.pdfComme chaque année, l’A3PC (Association des Anciens Auditeurs de l’Ecole PASTEUR – CNAM) organise son Forum des Métiers de la Santé Publique en collaboration avec le cnam le CESP et l'institut Pasteur. Pour la 5ème édition, le forum se tiendra à l’Institut Pasteur (Paris) le 23 novembre 2015, à 19h.

L’objectif du forum est de faire découvrir les multiples carrières qui existent en Santé Publique. Pour cela, l’association invite une dizaine d’intervenants issus de domaines très divers (agences sanitaires, ONG, entreprises, ect…).

Le forum se déroule selon un système de tables rondes durant lesquelles les professionnels présenteront leurs parcours et pourront échanger avec les étudiants sur leur métier et leur vision de la santé publique.

Attention, le nombre de place étant limité, l’inscription est obligatoire. Les étudiants intéressés doivent nous retourner leur réponse avant le 14 novembre à l’adresse suivante : a3pc.asso@gmail.com

Un mois pour arrêter ensemble !

le . Publié dans Entretiens

Interview d'Olivier Smadja
porteur de projet du Moi(s) sans tabac pour Santé publique France

Soucieux de faire diminuer la prévalence tabagique en France, Santé publique France proposera au mois de novembre prochain à tous les fumeurs d’arrêter ensemble. Cette déclinaison du programme Stoptober britannique vient enrichir le plan national de réduction du tabagisme (PNRT). Olivier Smadja nous éclaire sur le pilotage de ce projet d’envergure nationale.

 

photo o smadja
Olivier Smadja, porteur du projet
Moi(s) sans tabac

C : Pouvez-vous tout d’abord vous présenter en quelques mots ?

O : Je m'appelle Olivier Smadja, je travaille dans l'unité Addiction de Viêt Nguyen-Thanh (tabac, alcool, drogues illicites et addictions sans substance), au sein de la direction de la Prévention et Promotion de la santé de Santé Publique France. Cette direction s'occupe du pilotage, de la conception et mise en œuvre des politiques publiques de prévention et promotion de la santé. Sur le tabac, je m'occupe du pilotage du projet Moi(s) sans tabac (MsT), et j'interviens aussi sur le dispositif d'aide à l'arrêt Tabac Info Service (TIS).

 

C : On connaît les enjeux en matière de lutte contre le tabagisme en France, pourquoi cette campagne ?

O : Pour deux raisons : d'une part, la France est un mauvais élève en terme de prévalence du tabagisme, et d'autre part, le tabagisme est la première cause de décès évitables en France. C’est une obligation que d’agir quand on s’intéresse à la santé publique. Par ailleurs, on sait que les campagnes, notamment en matière de lutte contre le tabagisme, sont des ressorts efficaces de l'intervention publique. On a découvert cette opération en Angleterre (connue sous le nom de Stoptober), opération qui a été évaluée et a montré des résultats plus qu'encourageant : les anglais ont observé 50 % de tentatives d'arrêt en plus au mois d'octobre 2012 (comparativement aux années précédentes). Cela nous semblait intéressant de capitaliser sur  une opération de communication qui disposait déjà d'une évaluation robuste, plutôt que de partir de zéro.

 

C : En quoi s’avère-t-elle différente de tout ce qui a déjà été tenté ?

O : Elle est différente sur deux points. Tout d’abord le MsT fait une promesse aux fumeurs: « on vous lance un défi, essayez d'arrêter de fumer pendant 30 jours. Si vous y parvenez, vous aurez multiplié par 5 vos chances de rester non fumeurs ».

Jusqu’à présent, nos campagnes avaient implicitement pour objectif d'inviter à arrêter de manière définitive.D’autre part, jusque là, chaque année, nous faisions uniquement des campagnes média (diffusées à la télé, à la radio, sur internet, etc). Dans le MsT, il y a à la fois un volet média mais aussi un volet très important hors média, avec l'ambition d'aller rencontrer les fumeurs sur le terrain via des actions de proximité. Cela permet de leur fournir directement des ressources et outils pour leur donner envie de faire une tentative d'arrêt, et de les accompagner dans celle-ci.