Un mois pour arrêter ensemble !

le . Publié dans Entretiens

Interview d'Olivier Smadja
porteur de projet du Moi(s) sans tabac pour Santé publique France

Soucieux de faire diminuer la prévalence tabagique en France, Santé publique France proposera au mois de novembre prochain à tous les fumeurs d’arrêter ensemble. Cette déclinaison du programme Stoptober britannique vient enrichir le plan national de réduction du tabagisme (PNRT). Olivier Smadja nous éclaire sur le pilotage de ce projet d’envergure nationale.

 

photo o smadja
Olivier Smadja, porteur du projet
Moi(s) sans tabac

C : Pouvez-vous tout d’abord vous présenter en quelques mots ?

O : Je m'appelle Olivier Smadja, je travaille dans l'unité Addiction de Viêt Nguyen-Thanh (tabac, alcool, drogues illicites et addictions sans substance), au sein de la direction de la Prévention et Promotion de la santé de Santé Publique France. Cette direction s'occupe du pilotage, de la conception et mise en œuvre des politiques publiques de prévention et promotion de la santé. Sur le tabac, je m'occupe du pilotage du projet Moi(s) sans tabac (MsT), et j'interviens aussi sur le dispositif d'aide à l'arrêt Tabac Info Service (TIS).

 

C : On connaît les enjeux en matière de lutte contre le tabagisme en France, pourquoi cette campagne ?

O : Pour deux raisons : d'une part, la France est un mauvais élève en terme de prévalence du tabagisme, et d'autre part, le tabagisme est la première cause de décès évitables en France. C’est une obligation que d’agir quand on s’intéresse à la santé publique. Par ailleurs, on sait que les campagnes, notamment en matière de lutte contre le tabagisme, sont des ressorts efficaces de l'intervention publique. On a découvert cette opération en Angleterre (connue sous le nom de Stoptober), opération qui a été évaluée et a montré des résultats plus qu'encourageant : les anglais ont observé 50 % de tentatives d'arrêt en plus au mois d'octobre 2012 (comparativement aux années précédentes). Cela nous semblait intéressant de capitaliser sur  une opération de communication qui disposait déjà d'une évaluation robuste, plutôt que de partir de zéro.

 

C : En quoi s’avère-t-elle différente de tout ce qui a déjà été tenté ?

O : Elle est différente sur deux points. Tout d’abord le MsT fait une promesse aux fumeurs: « on vous lance un défi, essayez d'arrêter de fumer pendant 30 jours. Si vous y parvenez, vous aurez multiplié par 5 vos chances de rester non fumeurs ».

Jusqu’à présent, nos campagnes avaient implicitement pour objectif d'inviter à arrêter de manière définitive.D’autre part, jusque là, chaque année, nous faisions uniquement des campagnes média (diffusées à la télé, à la radio, sur internet, etc). Dans le MsT, il y a à la fois un volet média mais aussi un volet très important hors média, avec l'ambition d'aller rencontrer les fumeurs sur le terrain via des actions de proximité. Cela permet de leur fournir directement des ressources et outils pour leur donner envie de faire une tentative d'arrêt, et de les accompagner dans celle-ci.

 

Bulletin 31 - Octobre 2016

le . Publié dans Bulletins

BulletinCliSP 31 Octobre2016

Vous trouverez ci-joint le numéro 31 du Bulletin du CliSP dont la parution a lieu à l’occasion du SANI des 17-18 septembre 2016, à Paris.

Au programme de ce numéro :

  • Éditorial de la Présidente
  • Retour sur les journées du CliSP : les résumés du CAISP
  • Interview : Olivier Smadja, porteur du projet Moi(s) sans Tabac
  • Interview d'AISP : Marion Albouy-Llaty
  • Lectures
  • Euronet MRPH : le mot de l'équipe française
  • Le SANFI 2017 déjà en préparation !

 

 

 

Téléchargez le bulletin

8è Séminaire d’Accueil des Nouveaux Internes

le . Publié dans SANI

2016 08 26 SANI

Dernière MAJ : 14/10/2016 (dernière modification du prix du restaurant, pour les retardataires)

Le séminaire d'accueil des nouveaux internes (SANI) aura lieu les 17 et 18 octobre 2016 à Paris, à l'Université Paris Diderot (Site Villemin, 10 avenue de Verdun, 75010 Paris - à coté de Gare de l'Est).

Ce séminaire est destiné à tous les nouveaux internes qui auront choisi la santé publique comme spécialité ! Il sera l'occasion de rencontrer vos futurs co-internes ainsi que de vous donner un aperçu de la diversité de notre formation, des ses domaines de travail et des perspectives professionnelles qui s’offrent à vous.

A cette occasion, des internes (plus ou moins jeunes!) viendront à votre rencontre pour partager leur expérience. Durant ces deux jours, ils vous parleront de tout ce qui fait la richesse de notre spécialité. Vous découvrirez ainsi qu’en Santé Publique, chaque parcours d’interne est unique !

Des sessions d’initiation aux outils nécessaires au bon commencement de votre internat (bureautique, recherche bibliographique, vie associative…) vous seront également proposées.

Les inscriptions seront lancées à la fin septembre, après la clôture de la procédure de choix. Cependant vous pouvez d'ores et déjà vous pré-inscrire en nous écrivant à contact[at]clisp.fr.

Des possibilités d'hébergement vous seront proposées lors de l'inscription et un repas au restaurant sera organisé le lundi soir.

Si vous souhaitez participer n'hésitez pas à réserver vos transports dès maintenant !

La participation au séminaire sera gratuite, à l’exception du dîner du lundi soir, pour ceux qui souhaitent y participer.

Nous vous demanderons cependant d’adhérer au CLiSP, qui assure l’organisation de cette manifestation. La cotisation annuelle s’élève à 19€ (20€ si vous souscrivez en même temps au Syndicat National des spécialistes de Santé Publique) et vous permettra de participer à tous les autres événements organisés par les internes au cours de cette année universitaire. 

Vous pouvez d'ores et déjà réglez votre cotisation sur cette page. Le réglement pour l'hôtel et le restaurant se fait au bas de cette page.

Programme détaillé (version PDF) :

Actualités - septembre 2016

le . Publié dans Infos

2015 11 24 News

Actualités en santé publique :

  • Publication des comptes de la sécurité social (résultats 2015, prévisions 2016-2017) montrant une nette diminution des déficit (3,3 Mds € de baisse du déficit entre 2015 et 2016 pour la sécurité sociale, 3,4 Mds € pour le seul régime général sur la même période), le reduisant aux niveaux du début des années 2000.Côté CNAM la réduction du déficit entre 2015 et 2016 est de 1,7 Mds € (soit la moitié de la réduction contastée pour le régime général), malgré un léger dépassement de l'ONDAM; le déficit de la CNAM prévisionnel pour 2016 est de 4,1 Mds €. L'ensemble des données pour 2016 restent prévisionnelles : lien vers le rapport. Dans ce contexte deux études sont parues recemment sur le reste à charge des ménages : un article dans question d'économies de la Santé - un autre par la DRESS
     
  • L'OMS a maintenu au niveau d'urgence de santé publique de portée internationale, l'épidémie de virus Zika et les microcéphalies en résultant, lors de la 4e réunion dédiée à cette crise :  lien . Les chercheurs continuent à faire progresser les connaissances sur ce virus, il a ainsi été découvert qu'en plus de rester jusqu'à 6 mois dans le sperme il serait capable de s'intégrer aux spermatozoides (lien). L'étude d'un cas d'infection secondaire ayant entrainé un décès, a permis de montrer que le virus pouvait également être transmis par la sueur ou la salive (lien).
     
  • La presse a pu se régaler d'anciens documents de l'industrie sucrière, tendant à prouver qu'elle aurait minimisé le risque cardiovasculaire lié au sucre en mettant en avant celui lié à la graisse par le biais d'études subventionnées, et ce dès les années 60 : résumé de l'affaire dans le JAMA 
     
  • Mise en place d'une plate-forme en ligne de conseil aux parents sur les problèmes de santé de leurs enfants. Les informations seront payantes, dispensés par un pédiatre et sans valeur de consultation. Initiée par un pédiatre de Strasbourg, elle a pour but de limiter l'affluence dans les services d'urgences des enfants ne nécessitant pas de soins urgents : lien.
     
  • Mise en lgine par le ministère de la santé d'une plateforme de concertation citoyenne sur la vaccination : lien. Parallèllement une étude récemment publiée a montré que la France faisait parti des pays où la confiance dans la vaccinantion est particulièrement faible : lien.
     
  • Lancement d'une campagne de communication sur les symptômes de l'infarctus chez la femme par la fédération française de cardiologie : vidéo de comm'page de la campagne.
     
  • Lancement imminent d'un appel de l'alliance contre le tabac (appel des 100 000), visant à reunir 100 000 signatures de professionnels de la santé, et ainsi faire pression sur les élus pour donner une nouvelle impulsion à la lutte contre le tabac en France : lien. Cet appel s'inscrit dans la lignée de la campagne "Moi(s) sans tabac" prévue pour novembre 2016 (créé à l'image de la campagne "Stoptober" intiée en 2012 au Royaume-Uni).

Publication du guide de financement des masters (CliSP)

le . Publié dans Infos

logoCLISPRéaliser un master 2 durant son internat de santé publique est devenu un passage quasi obligatoire et le coût d’un tel projet peut être conséquent (frais d’inscription, déplacements, changement de ville, stage à l’étranger, etc.). Il existe des sources de financement possibles mais elles sont parfois peu connues et les démarches à effectuer sont opaques.

C’est en partant de ce constat que le CliSP a souhaité élaborer un bref document résumant les financements possibles d’un master 2.

Lien vers le guide complet (.doc).

Auteurs : Jérôme de Launay (Strasbourg), Vincent Deroissart (Bordeaux), Laetitia Satilmis (Lyon)

Sous-parties :

  1. Année-recherche : lien
  2. Bourses : lien
  3. Prêts et autres moyens de financement : lien

1er congrès de l'ONAPS : la sédentarité dans tout ses états

le . Publié dans Infos

Colloque « La sédentarité dans tous ses états »

12 octobre 2016 de 9h à 18h

Ministère des affaires sociales Salle Pierre Laroque 14, avenue Duquesne - Paris 7ème

Au cœur des mutations profondes des sociétés entre autres liées aux changements des modes de vies, à l'urbanisation croissante et à l'évolution des pratiques digitales de chacun d'entre nous, émerge depuis une dizaine d'année un enjeu majeur de santé publique et de société : la sédentarité. Comment mieux appréhender ses multiples définitions, leurs impacts sur les modes de vies des jeunes, des actifs, des seniors... et imaginer ensemble des perspectives d'actions pour l'avenir ?

L’Onaps, Observatoire national de l’activité physique et de la sédentarité, organise le 12 octobre prochain à Paris avec ses partenaires, dont le Ministère en charge des sports, son premier colloque annuel consacrée cette année à : « La sédentarité dans tous ses états ».

Cette rencontre au Ministère des Affaires sociales sera l'occasion de réunir experts scientifiques, acteurs institutionnels et acteurs de terrains pour échanger sur les enjeux multiples de la sédentarité dans notre pays et d'ouvrir des perspectives d'actions et de collaborations.

Valérie Fourneyron, ancienne ministre en charge des sports, députée de Seine-Maritime, à l'origine de la dynamique "Sports sur ordonnance", introduira cette première édition et Angelo Tremblay, spécialiste international de la sédentarité, Professeur à la Chaire de recherche du Canada en environnement et bilan énergétique sera l'invité d'honneur de cette rencontre. Vous souhaitez mieux appréhender cet enjeu aux côtés d'experts scientifiques afin d'imaginer des pistes nouvelles de travaux pour votre organisation ? Vous pouvez dès aujourd'hui vous inscrire gratuitement sur le site de l'Onaps.

Informations pratique :

Actualités - juin/juillet/aout 2016

le . Publié dans Infos

2015 11 24 News

Actualités en santé publique (aout uniquement) :

  • Deux nouveaux cas de polio ont été detecté au Nigéria en début aout. Ce sont les premiers detectés depuis juillet 2014 dans ce pays, soit plus de deux ans sans cas detectés. Le Nigéria est particulièrement surveillé car,il constituait la moitié des cas de polio au niveau mondial jusqu'en 2012. Pour 2016 le nombre de cas à l'échelle du globe est porté à 21 (contre 34 en 2015 à la même époque). L'OMS réaffirme sa volonté d'éradication de la polio : lien
  • Contamination par Bacillus Cereus de 3 grands prématurés à l'APHP en début septembre, parmis ceux ci deux sont décédés. Devant la suspicion de contamination par le lait du lactarium d'Ile de France, celui-ci a suspendu la délivrance de lait. D'autres causes de contamination ne sont pas encore écartés (source).
  • Publication d'un rapport sur l'exposition des femmes enceintes à la Dépakine à la mi-aout : lien. Au total plus de 14 000 grossesses auraient été exposés au valproate de sodium entre 2007 et 2014 (données SNIIRAM). Cette étude fait partie d'un plan d'action lancé en mars 2016, il comprend également la mise en place d'un fond d'indemnisation des victimes (vote prévu pour la fin de l'année), ainsi que le renforcement de l'information donnée aux professionnels et aux patientes.