Actualités - Septembre 2018

le . Publié dans Infos

2015 11 24 News

Actualités en santé publique :

Rapport de l'ONU sur la faim dans le monde :

Selon le rapport sur « l’Etat de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde 2018 » publié le 11 septembre 2018, de nouvelles preuves montrent que la faim dans le monde continue d’augmenter depuis ces trois dernières années. Cette augmentation témoigne d’une régression de la situation par rapport à celle enregistrée il y a dix ans.

821 millions de personnes dans le monde souffrent de la faim (soit une personne sur 9) et >150 millions d’enfant souffrent de retard de croissance, menaçant l’objectif Faim Zéro d’ici 2030.

La situation s’aggrave en Amérique Latine et en Afrique, et la baisse rapportée sur le continent Asiatique se voit ralentir.

Selon le rapport annuel de l’ONU, les variations climatiques qui compromettent la production des cultures importantes seraient en cause ainsi que les conflits et les crises économiques.

De l’autre côté, l’obésité dans le monde augmente (1 personne sur 8 touchée). Le coût élevé de la nourriture saine ainsi que les adaptations physiologiques au manque de nourriture permettent d’expliquer la vulnérabilité des familles confrontées à l’insécurité alimentaire.

Un renforcement des actions visant la stabilité des systèmes alimentaires et l’adaptation des populations est donc nécessaire pour atteindre l’objectif de Faim Zéro en 2030.

Sources : OMS

Ëpidémie de dengue à la Réunion :

Plus de 490 cas ont été confirmés sur l’île depuis le 1er janvier 2018 avec une propagation inhabituelle pendant l’hiver austral.

La population locale n’est pas immunisée contre la dengue (seulement 3,1% de la population) et les conditions météorologiques actuelles sont propices au développement des vecteurs.

La dengue est une arbovirose, c’est à dire une maladie infectieuse transmise via un arthropode, ici le moustique. Ce moustique est du genre Aedes et pique de jour. Elle entraine le plus généralement une fièvre élevée et des douleurs articulaires diffuses pouvant être violentes. Dans des cas rares, elle provoque des hémorragies sévères pouvant causer le décès.

Il n’existe pas de traitement curatif ni de vaccin.

Il est donc recommandé pour les populations locales de porter des vêtements couvrants et d’appliquer du répulsif sur les zones découvertes et sur les vêtements. Il est également conseillé de munir les lieux de vie (fenêtres, portes, lits) de moustiquaires.

Sources : Santé Publique France // Inpes // InVs

Grande concertation nationale de l’ANEMF :

Courant Septembre, le gouvernement annoncera la Stratégie de Transformation du Système de Santé (STSS), pour des mesures législatives courant 2019.

A cette occasion, on y retrouve parmi les 5 axes, un axe portant sur la Formation et les Ressources Humaines dans lequel on retrouve une réforme à l’entrée au sein des études de santé et une “réflexion sur le Numerus Clausus”.

De part sa portée, cette réforme aura des conséquences certaines sur la formation des étudiants, la construction du projet professionnel ainsi que sur la démographie médicale. Cette réforme a donc un impact sur le Système de Santé au sens large.

Suite à cela, l’ANEMF lance sa Grande Concertation Nationale dans le but d’anticiper et de réfléchir aux modalités de ces changements structuraux profonds de la 1ère année commune.

Un sondage public est disponible sur leur site (jusqu’au 17 septembre)

Des groupes de travail physiques (lors du congrès de l’ANEMF) et dématérialisés auront également lieu

Ces réflexions seront suivies au mois d’octobre et novembre par des Assemblées générales et locales .

Sources : ANEMF

Journée formation AMISP

le . Publié dans A venir

AMISP LOGO

Une journée de formation est organisée par l'association des médecins inspecteurs de santé publique et des médecins de santé publique le 20 Septembre prochain sur le thème :

  • Données de santé en région. Apport des offreurs de soin dans la prévention.

Les inscriptions pour cette journée de formation sont désormais possibles sur le site :

http://amisp.fr/site/inscription-a-la-journee-2018

et voici le programme : Programme AMISP

Convention on Health Analysis and Management

le . Publié dans A venir

cham2018

La dixième convetion CHAM se tiendra à Paris les 28 et 29 septembre. Pour mener une reflexion sur les enjeux de santé publique avec un grand angle, voici quelques intittulés de débat auxquels vous pourrez assister :

  • Une haute autorité de santé européenne ?
  • Prêts pour un dossier médical européen ?
  • Patients, vers une prise en charge trans-nationale ?
  • Europe de la santé : harmoniser les polotiques nationales.

Le programme complet de ces deux journées : ici

 

Actualités - Juillet 2018

le . Publié dans Infos

2015 11 24 News

Actualités en santé publique :

Polio :
Un cas de polio a été confirmé le 26 juin en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Ce pays avait été déclaré comme ayant éradiqué cette maladie en 2000, mais certaines régions et communautés présentent un faible taux de vaccination : 61% dans la province en question. Il ne s'agit cependant pas d'une forme sauvage mais un poliovirus circulant dérivé d’une souche vaccinale (PVDVc). Deux autres enfants ont également été reconnus comme porteurs au sein de la même communauté. Une réponse anti-épidémie a été lancée pour surveiller la transmission et rattraper les vaccinations. Pour rappel, la polio n'était encore présente qu'en Afrique jusqu'à maintenant : endémique dans 3 pays (Afghanistan, Nigeria et Pakistan) et en épidémies ponctuelles dans 4 autres (Congo, Syrie, Somalie et Kenya).
Sources : Global Polio Eradication Initiative // OMS international // OMS Pacifique occidental

Rougeole en France :
Après le pic épidémique d'avril 2018, l'incidence se stabilise avec en moyenne 50 cas hebdomadaires déclarés. Au 24 juin 2018, 2567 cas ont été déclarés depuis le 6 novembre 2017, début de cette nouvelle vague épidémique. La Nouvelle Aquitaine reste la région la plus touchée, malgré une baisse des nouveaux cas, et déplore récemment un deuxième décès parmi les trois de 2018. La rougeole reste potentiellement très grave puisque 88 % des cas de rougeole sont survenus chez des sujets non ou mal vaccinés, principalement chez les moins de 1 an, et entraine l'hospitalisation de 22% des cas déclarés.
Sources : Santé Publique France

Fin des ECNi :
Trois ans après la réforme des épreuves classantes nationales d'entrée, celles-ci sont à nouveau remaniées. Les ministres Agnès Buzyn et Frédérique Vidal ont ainsi annoncé que le concours de fin de 6° année sera remplacé par trois notes : un examen en fin de 5e année qui valide les acquis, un examen en fin de 6e année plus axé sur les aspects cliniques, avec par exemple des épreuves en simulation, et le parcours. Tout ceci sera intégré pour aboutir à un système de "matching" qui déterminera l'affectation des internes. Cette nouvelle réforme concernera les étudiants débutant leur externat en 2019.
Sources : Ministère de la santé : Discours de Mme Buzyn / Dossier de presse // Anemf

Editorial du président - Bulletin 36

le . Publié dans Editorial

2017 SylvainGautier

Nous voilà arrivés aux termes d’une riche année universitaire pour les internes de santé publique et le CliSP. Le chapitre qui s’ouvre aujourd’hui est celui du CliSPro, notre évènement professionnalisant, qui chaque année nous permet, en quelque sorte, de nous introspecter et de penser à demain. Il est, tout à la fois, l’instant du bilan et celui d’un nouvel élan.

Médecin de santé publique : trouver sa voix

Prosaïquement, le CliSPro se propose, en effet, de nous préparer à l’entrée dans le « grand monde », celui de l’exercice professionnel plein et entier. Nous le savons, le chemin est jonché d’obstacles, le saut est angoissant, parfois on aimerait avoir déjà franchi le cap jusqu’à ce que nos aînés nous disent regretter ce temps d’insouciance… Quoi qu’il en soit, ne tuons pas le temps mais essayons, dès à présent, de trouver notre voie.

Cette année, nous souhaitions nous arrêter sur la manière dont le médecin de santé publique participe à la communication en santé. Entre les situations de crise sanitaire et les messages de prévention, les exemples sont légion en la matière mais les ressources et la formation limitées. Pourtant, en aide à la décision, nous serons amenés à conseiller, vulgariser, plaider et parfois même communiquer nous-mêmes, auprès de décideurs, de communautés ou de populations. Quelle est alors notre responsabilité ? Comment construire un message evidence-based ? Jusqu’où aller et comment ne pas être néfaste dans ce que l’on dit et la manière dont on le dit ? Finalement, comment délivrer une information claire, loyale et appropriée à une échelle populationnelle plutôt qu’individuelle ?