Santé et immigration en France et en Europe

le . Publié dans A venir

Journe scientifique 1 980x400

  • Date : Mercredi 12 juin 2019
  • Horaires : 9h-17h30
  • Lieu : Université Paris Diderot, Bâtiment de la Halle aux Farines, Amphi Vilgrain (1A), Paris 13° (M14 Bibliothèque François Mitterrand)
  • Inscription, gratuite et obligatoire : lien.
  • Comité d’organisation : Anne Gosselin, Maria Melchior, Catherine Daurèle, Annabel Desgrées du Loû, pour l’ICM

Actualités - Avril 2019

le . Publié dans Infos

2015 11 24 NewsActualités en santé publique :

Facteurs de risque des patients hospitalisés pour un premier épisode d’accident vasculaire cérébral en France

Enjeu majeur de santé publique en France, les accidents vasculaires cérébraux le sont de part leur fréquence et les conséquences qu’ils impliquent en termes de létalité et de handicap lié aux séquelles.

Pour prévenir cela et améliorer la prise en charge des patients, le Plan d’action national Accidents vasculaires cérébraux (AVC) 2010-2014 préconise notamment de développer la prévention de l’AVC en déployant des actions de prévention et de dépistage des facteurs de risque d’AVC. Mais si ses facteurs sont mesurés dans certaines études sur échantillon, qu’en est-il au plan national ou régional ?

Le Système national des données de santé (SNDS) offre justement la possibilité d’analyser la population des AVC sur le territoire français de manière exhaustive et ce, à partir des données d’information médicale et de consommation de soins hospitaliers.

Afin de repérer et quantifier les facteurs de risque d’AVC, une méthode a été mise au point et testée sur les adultes de la cohorte 2012. Cet article revient sur cette cohorte et s’intéresse aux apports et limites de cette méthode sur l’identification des facteurs de risque d’AVC.

Source : IRDES

Le CliSP tient à saluer Camille Léandre pour sa publication, en tant que co-auteure de cette étude et ancienne interne de Santé Publique !

Un tableau d’experts de l’OMS ouvre la voie à un encadrement international puissant de la correction du génome humain

Alors que les avancées techniques dans le domaine de la génomique posent de nombreuses questions quant à leur bien-fondé, un nouveau comité consultatif de l’Organisation mondiale de la Santé a été créé. Il a pour but l’élaboration de normes mondiales pour l’encadrement et la surveillance de la correction du génome humain et a convenu de travailler pour instaurer un cadre international régissant ce domaine.

Les membres du comité ont également reconnu l’intérêt d’un registre central sur les recherches en matière de correction du génome humain pour pouvoir créer une base de données transparente et ouverte sur les travaux en cours. Ils ont demandé à l’OMS de commencer immédiatement à travailler à la création de ce registre.

Au cours des deux prochaines années, le comité procèdera à une série de consultations avec diverses parties prenantes. Elles auront pour but de donner des recommandations sur le cadre législatif qui se devra d’être évolutif, durable et adapté à une utilisation internationale mais aussi régionale.

Source : OMS

Décision du conseil constitutionnel sur les examens radiologiques osseux aux fins de détermination de l’âge : avis du Comité consultatif National d’Éthique

Faisant suite à la décision 2018-768 QPC du Conseil Constitutionnel sur l’autorisation d’utilisation des examens radiologiques osseux à des fins de détermination de l’âge, le Comité consultatif National d’Éthique s’est prononcé. Il rappelle que si cette technique peut s’avérer utile pour conférer aux enfants étrangers un statut de mineur et permettre de définir leurs droits, il souligne néanmoins les risques majeurs qu’elle peut induire.

Un des risques soulevés est notamment la délégation à la justice de la fixation, par des méthodes approximatives, d’un âge biologique tenant lieu d’âge réel. Enfin, le Comité rappelle que la réalisation de cet examen impose que le médecin soit au préalable assuré de l’information et du consentement effectif de la personne qu’il examine, ce qui suppose un interprétariat fiable et une appréciation de la liberté de consentir. Or, ces éléments ne sont pas toujours réunis.

Source :CCNE

L’homéopathie en France : position de l’Académie nationale de médecine et de l’Académie nationale de pharmacie

Introduite à la fin du XVIIIème siècle par Samuel Hahnemann, l’homéopathie se fonde sur deux hypothèses : celle des similitudes (soigner le mal par le mal) et celle des hautes dilutions.

Or, les Académies Nationales de Médecine et de Pharmacie rappelles que les données scientifiques actuelles ne permettent de vérifier aucune de ces hypothèses. Elles soulignent donc, entre autres, qu’aucun diplôme universitaire d’homéopathie ne doit être délivré dans les facultés de médecine ni dans les facultés de pharmacie, que l’usage de homéopathie peut s’entendre dans des situations ou l’emploi d’une thérapie complémentaire est souhaité à condition qu’elle n’induise pas une perte de chance en retardant la procédure diagnostique et/ou l’établissement d’un traitement reconnu efficace, et qu’il n’est pas acceptable d’user de l’homéopathie comme « médecine alternative » dans les autres situations.

Source : Académie nationale de médecine

 Rapports/avis/articles d’intérêt:

Publication de journaux:

Newsletters:

 

Embryons génétiquement modifiés : le CCNE appelle à une gouvernance renforcée au niveau mondial

Géodes : 300 indicateurs de santé pour tout le territoire français

le . Publié dans Liens

SPF GEODES

Géodes (Géo données épidémiologiques de santé) est un outil qui présente sous forme de cartes et en toute transparence près de 300 indicateurs construits par Santé publique France issus de nombreuses sources : données médico-administratives, enquêtes en santé, systèmes de surveillance, données des registres...

Voici quelques exemples de ce que vous pouvez faire avec Géodes :

  • Trouver un indicateur sur une maladie ou un déterminant de santé dans un département ou une région ;
  • Visualiser des données sous forme de carte ;
  • Analyser l’évolution des indicateurs dans le temps ;
  • Imprimer et partager des cartes, des tableaux et des fiches de synthèse ;
  • Importer des données externes afin de pouvoir les mettre en perspective avec celles de Santé publique France.


Envie d'essayer ?

EuroNet MRPH Spring Meeting - Torino 2019

le . Publié dans A venir

Torino banner

The Italian Public Health residents welcome you to Torino for the EuroNet Spring Meeting 2019, from the 11th to the 13th of April 2019! We are organizing an experience that will strengthen the bonds between fellow residents and help our association to grow even more! We would like to have even greater participation than the previous ones, not just from EuroNet delegates, but from PH residents of all Europe in general.

What we also wish with this meeting, is to help EuroNet to be better known especially among Italian residents, and to do this we decided to join the Spring Meeting with the Italian Association of Public Health Residents (Consulta degli Specializzandi SItI) delegate assembly, which will be held on the 10th of April in Torino.

So expect a great EuroNet Meeting!

Actualités - Mars 2019

le . Publié dans Infos

2015 11 24 NewsActualités en santé publique :

148 millions de dollars US...

...c’est la somme qui a été demandée en urgence aux donateurs engagés dans la riposte contre la flambée d’Ebola en République Démocratique du Congo par le directeur général de l’OMS (le Dr Tedros), afin que l’agence puisse poursuivre son travail et éviter un retour en arrière. Au 26 janvier, moins de 10 millions de dollars US avaient été promis.

La situation est problématique à plusieurs points de vue, le Dr Tedros la qualifiant comme étant « sans précédent » et que « jamais il ne s’est produit une flambée d’Ebola dans de telles conditions, avec une population très mobile et de nombreuses lacunes du système de santé ».

Sur le plan sécuritaire, la situation est également compliquée avec l’attaque récente d’un établissement de santé géré par Médecins Sans Frontière à Katwa.

Pour autant la riposte sanitaire contre la flambée d’Ebola se poursuit, le Dr Tedros soulignant qu’il est de la responsabilité de tous de mettre fin à cette flambée.  

Source : OMS

Antalgiques opioïdes : l’ANSM publie un état des lieux de la consommation en France

Alors qu’aux États-Unis la crise des opioïdes ne cesse de faire parler d’elle, l’ANSM publie un rapport sur la consommation des antalgiques opioïdes en France, dans le cadre de sa démarche de surveillance globale de l’utilisation des médicaments utilisés dans la prise en charge de la douleur.

Ainsi l’agence note qu’en l’espace de dix ans, la consommation d’antalgiques opioïdes a augmenté. Mais cette augmentation s’inscrit dans la politique d’amélioration de la prise en charge de la douleur, notamment des plans ministériels de lutte contre la douleur ayant été mis en place depuis 1998.

Néanmoins, l’agence observe également une augmentation du mésusage ainsi que des intoxications et des décès liés à l’utilisation des antalgiques opioïdes, qu’ils soient faibles ou forts, sans que la situation ne soit pour autant comparable à celle observée en Amérique du Nord.

L’enjeu, pour les autorités sanitaires françaises, consiste à sécuriser au mieux l’utilisation des antalgiques opioïdes sans restreindre leur accès aux patients qui en ont besoin.

Source : ANSM (le rapport)

Quelles performances pour le programme de dépistage organisé du cancer du sein en France ?

Cancer féminin le plus fréquent en France (59 000 nouveaux cas estimés en 2017) et première cause de mortalité chez la femme (environ 12 000 décès par an), le cancer du sein fait l’objet en France d’un programme de dépistage depuis 2004.

Ce programme est organisé au niveau national par la Direction générale de la santé (DGS), en collaboration avec l’Assurance maladie et l’Institut national du cancer (INCa). Au niveau régional, il est organisé par les agences régionales de santé (ARS) et au niveau départemental par des structures de gestion du dépistage. Les données recueillies chaque année sont transmises à Santé publique France, afin de constituer la base de données nationale du programme et d’en calculer les indicateurs nationaux et intra-nationaux afin d’en produire l’évaluation épidémiologique.

C’est cette évaluation qui a été publiée en février de cette année pour la période 2004-2014 et  dont Santé publique France livre les résultats.

Source : Santé publique France (le rapport)

Un senior à domicile sur cinq aidé régulièrement pour les tâches du quotidien

En 2015, 3 millions de personnes, âgées de 60 ans ou plus et vivant à domicile, déclarent être aidées régulièrement pour les activités de la vie quotidienne. Elles reçoivent le plus souvent une aide pour le ménage et les courses.

L’aide peut être représentée par des membres de la famille et/ou par des professionnels. Alors que les seniors les plus autonomes sont aidés en majorité uniquement par leur entourage, l’aide mixte devient prépondérante pour les plus dépendants. Il est à noter que 50% des seniors aidés le sont uniquement par leur entourage. Le nombre d’aidants augmente avec le niveau de dépendance.

Parmi les personnes aidées, une femme sur cinq et presqu’un homme sur deux le sont uniquement par leur conjoint.

Ces chiffres ont été obtenus d’après l’enquête Capacités, aides et ressources des seniors (CARE) de la DREES qui interroge 15 000 personnes à domicile.

Source: DRESS

Rapports/avis/articles d’intérêt:

Publication de journaux:

 

Newsletters:

 

Séminaires:

Embryons génétiquement modifiés : le CCNE appelle à une gouvernance renforcée au niveau mondial

SANFI 2019

le . Publié dans Séminaire national

Les internes de santé publique de Nice, Toulouse et Montpellier-Nîmes sont très heureux de vous convier à la 15eme édition du Séminaire Annuel de Formation des Internes de Santé Publique (SANFI 2019) sur le thème "Ethique et santé publique" qui se déroulera les 24, 25 et 26 avril 2019 dans la ville historique de Montpellier !

Qui dit éthique dit discussions et interactions. C'est pourquoi sont prévus - outre les plénières - trois tables rondes, un après-midi consacré à des ateliers-débats autour de projets de santé publique menés par des internes de toute la France et un cinéma débat autour du film Bienvenu à Gattaca. Afin d'enrichir les échanges, les étudiants de sociologie, économie, sciences politiques, droit et philo de l'université de Montpellier ont également été invités (uniquement aux conférences). Préparez-vous à délier vos langues...

 

En parlant de délier les langues... il faut savoir que l'équipe est également sur le coup pour vous concocter un joli petit programme social - classique mais efficace - avec restaurant sur les rives du Lez le mercredi soir, visite du centre historique le jeudi après-midi suivie d'une grosse soirée dans un lieu atypique qui ne saura que vous séduire !

 

Pour accéder au site du SANFI Sud c'est ici : https://ispsud.fr/

Pour télécharger le programme scientifique prévisionnel c'est ici : Télécharger le programme prévisionnel

Pour s'inscrire c'est ici : Lien d'inscription 

Attention! Il est nécessaire d'être adhérent au CLiSP pour pouvoir s'inscrire, si ton adhésion n'est pas à jour voici le lien pour la renouveler :  cotisation CLiSP sept 2018-sept 2019

 

Enfin n'oubliez pas que la réunion de printemps du CLiSP aura lieu le 23 avril après midi à Montpellier, tous les internes y sont conviés! 

Ça peut être l'occasion de découvrir le fonctionnement de l'association et les sujets du moment! 

(Un hébergement étant possible dès le 23/04 au soir, vous pouvez assister à cette réunion sans frais supplémentaire!!)

 

En espérant vous compter parmi nous en avril !

 

L'équipe organisatrice du séminaire

 IMG 2873IMG 2872