Actualités - janvier/février 2018

le . Publié dans Infos

2015 11 24 News

Actualités en santé publique :

Vaccins obligatoires : A partir du premier janvier 2018 le nombre de vaccinations obligatoires pour les enfants de moins de 2 ans en France est passée au nombre de 11. Mme Agnès Buzyn a tenu une conférence de presse le 5 janvier afin de rappeler l'importance et l'intérêt de la vaccination et le pourquoi de son passage au statut d'obligatoire. Un dossier de presse grand public a également été publié. Communiqué de presse

Motifs des arrêts de travail : Dans une interview donnée à l'Express, Laurent Bailly, responsable du département des services aux assurés à l'Assurance Maladie, a présenté une expérimentation inédite à destination des entreprise au taux d'absentéisme anormalement élevé. Celles-ci recevront une alerte renseignant leur "score" et les motifs des arrêts. Ne sont ciblés que les arrêts pour troubles musculo-squelettiques, lombalgies et en lien avec les risques psycho-sociaux. L'objectif est d'alerter les entreprises sur leurs conditions de travail et les motiver à y apporter des améliorations. Cette expérimentation soulève évidemment tout autant de réactions encourageantes que critiques... Interview

Perturbateurs endocriniens : l'IGAS, le Conseil général de l'environnement et du développement durable et le Conseil général de l'alimentation, de l'agriculture et des espaces ruraux ont récemment remis un rapport sr la stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens, à propos de l'évaluation de la mise en œuvre et des propositions d’évolution. Si les efforts de l’état français depuis 2014 ont été salués, le manque de stratégie au niveau européen a été pointé. Rapport

Lancement de la consultation citoyenne sur la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes.

Actualités - Novembre / Décembre 2017

le . Publié dans Infos

2015 11 24 News

Actualités en santé publique :

Contamination à Salmonella : Le 2 décembre 2017, le groupe Lactalis Nutrition Santé, informé de la survenue de 20 cas de salmonellose chez des enfants âgés de moins de 6 mois ayant consommé ses produits, avait annoncé le retrait et le rappel de 12 références de laits infantiles. L’ensemble des investigations ont conduit Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, à considérer que les mesures prises par l’entreprise n’étaient pas de nature à maitriser le risque de contamination de produits destinés à l’alimentation d’enfants en bas-âge. Il a donc ordonné le 9 décembre la suspension de la commercialisation et des exportations ainsi que le rappel de plusieurs références de produits de nutrition infantile fabriquées depuis le 15 février sur le site LNS de Craon (53). Un retrait et un rappel complémentaires de lots supplémentaires ont été réalisés par la suite par le groupe LNS. Au 21 décembre, 35 cas ont été identifiés en France et aucun décès n'est à déplorer. Communiqués : Groupe LNS // Ministère des solidarités et de la santé // Santé Publique France // OMS

Nutrition : Dans une nouvelle étude, l’OMS cherche à savoir pourquoi les fabricants et d’autres acteurs de la filière alimentaire emploient du sucre dans les aliments et pourquoi ils l’emploient en si grandes quantités. À l’heure actuelle, les fabricants sont relativement peu incités à réduire la teneur en sucre des produits alimentaires industriels : sensibilisation croissante des consommateurs aux effets du sucre sur la santé, politiques et mesures gouvernementales visant à réduire la demande de sucre chez les consommateurs, existence d’une gamme plus fournie d’édulcorants sans calories. Le rapport envisage notamment les stratégies suivantes pour améliorer la qualité nutritionnelle de l’alimentation : des restrictions concernant le marketing de produits alimentaires auprès des enfants, un étiquetage facile à comprendre pour le consommateur, des politiques de prix, des normes minimales pour les repas scolaires, des stratégies ambitieuses pour modifier la composition des aliments. Rapport (eng) // Article (fr)

Qualité des soins : Les Statistiques de l'OCDE sur la santé 2017 ont été mis à jour en novembre 2017 et les datasets Marché Pharmaceutique et Indicateurs de la Qualité des Soins de Santé sont maintenant disponibles. Selon le rapport Panorama de la santé 2017 de l'OCDE, l’espérance de vie en France atteint 82,4 ans, ce qui la place nettement au-dessus de la moyenne de l’OCDE (80,6 ans). Par ailleurs, seuls 7% des dépenses en santé en France reviennent à la charge des patients, ce qui constitue un des taux les plus faibles de l’OCDE. Les améliorations sont encore à accomplir, en particulier au niveau de la vaccination, de la consommation de tabac et d'alcool, en particulier auprès des jeunes, de la durée des séjours hospitaliers et de la consommation d'antibiotiques. Panorama de la santé 2017 // Rapport sur la France // Communiqué de presse du Ministère

Migrants : A l'occasion de la Journée internationale des migrants le 18 décembre, différentes institutions ont souligné le rôle important joué par les migrants et les avantages économiques et sociaux considérables découlant des migrations. Mais récemment, de grands mouvements de population, y compris en Europe, ont provoqué des difficultés politiques, sociales et économiques, et ont entraîné des pressions sur les systèmes de santé. Les systèmes de santé publique et systèmes de santé doivent s’adapter aux besoins des migrants et des réfugiés en situation de vulnérabilité, tant somatiques que psychiques, avec des difficultés importantes d’accès aux soins. De multiples initiatives pour améliorer leur intégration et leur état de santé ont pu être saluées. Actu SPF (numéro spécial BEH 05/09/17) // Actu OMS // Avis du CCNE

Mise en ligne des communications du Congrès ADELF-SFSP 2017

le . Publié dans Infos

adelf sfsp 2017

L’Association des épidémiologistes de langue française (Adelf) et la Société française de santé publique (SFSP) ont organisé un congrès conjoint à Amiens les 4, 5 et 6 octobre 2017. Au programme, un ensemble de problématiques actuelles qui traversent le champ de la santé publique et questionnent les rapports entre connaissances et pratiques en santé. 

Comment apprécier les besoins de santé ? Que sait-on de l’état de santé d’une population ? Quels en sont les principaux déterminants ? Peut-on agir dessus et comment ? Comment évaluer l’efficacité, l’équité et l’efficience des actions, programmes et politiques de santé ? Comment organiser la pluridisciplinarité ?

Contribuer à répondre à ces questions est essentiel. Face aux évolutions épidémiologiques, démographiques, technologiques et à la conjoncture économique, il devient toujours plus crucial de faire un meilleur usage des ressources dans le respect des valeurs qui fondent la santé publique. En matière d’intervention, ceci conduit à identifier, analyser et diffuser les actions de terrain efficientes qui peuvent s’avérer exemplaires et qui constituent des « expériences » pouvant être utiles pour constituer un savoir.

Le congrès a réuni plus de 600 chercheurs, experts et acteurs en santé publique qui ont contribué à répondre à ces questions essentielles.

Retrouvez toutes les communications du Congrès Adelf-SFSP d'Amiens sur le mini-site dédié : www.adelf-sfsp.fr

Ouverture du concours de recrutement des médecins-conseils 2018

le . Publié dans Infos

La CNAMTS organise en 2018 un nouveau concours pour recruter ses futurs médecins-conseils et propose 110 postes sur l’ensemble du territoire.

LES MISSIONS DU MEDECIN CONSEIL

Un métier aux multiples facettes :

  • Etre en relation avec les assurés
  • Accompagner les professionnels de santé en ville et à l’hôpital
  • Contrôler l’activité des établissements de soins, des professionnels de santé et des patients
  • Intervenir dans l’offre de services en santé

Actualités - Octobre 2017

le . Publié dans Infos

2015 11 24 News

Actualités en santé publique :

Tiers payant généralisé : Initialement prévu pour décembre 2017, la mise en place du tiers payant généralisé obligatoire a été repoussé. Suite aux rapports rendus par les organismes d'assurance maladie obligatoires et complémentaire et par l'IGAS, Agnès Buzyn a annoncé que la réforme était repoussée pour des raisons de faisabilité technique. Le tiers payant généralisé est déjà en place pour les femmes enceinte, les patients en ALD et certains patients précaires depuis janvier 2017. Il est possible pour le reste des patients, mais n'est pas une obligation. Il n'y a pas nouvelle date annoncée et l'IGAS envisage le remplacement de de l'obligation par un dispositif d'incitation. Affaire à suivre donc... Rapports

Madagascar : L'incidence de la peste et le nombre de patients hospitalisés est en baisse depuis mi-octobre. La période d'endémie s'étale habituellement jusqu'en avril, les mesures de lutte seront donc maintenues quelle que soit l'évolution. L'OMS apporte son appui en terme d'approvisionnement en antibiotiques et de coordination sur le terrain. Des mesures renforcées de dépistage en sortie du territoire ont été mises en œuvre à l’aéroport international d’Antananarivo et les pays ayant des échanges important avec Madagascar se tiennent prêts à affronter une éventuelle épidémie : sensibilisation de la population à la peste, amélioration de la surveillance de la maladie, pré-positionnement d’équipements et de fournitures... Sur la base des informations disponibles et des mesures de riposte mises en œuvre à ce jour, l’OMS estime que le risque de poursuite de la propagation de la flambée au niveau national reste élevé. Bulletin d'information - Dernier rapport de situation (eng)

One Health : Le Programme conjoint européen (EJP) « One Health », coordonné par l’Anses et qui regroupe plus de 40 partenaires de 19 Etats membres, a été retenu par la Commission européenne et démarrera le 1er janvier 2018. Par son implication dans la conception et la mise en œuvre de ce projet, l’Anses contribue à la construction européenne pour l’expertise et à l’acquisition de connaissances nouvelles dans les domaines des zoonoses alimentaires, de la résistance aux antibiotiques et des risques émergents. Le concept international « One Health, une seule santé » reconnait que la santé humaine est étroitement dépendante de la santé des animaux et de l’environnement, et que les contaminants qui, via l’alimentation notamment, affectent la santé humaine, la santé animale et l’environnement sont intimement liés. Communiqué de presse

PNNS 3 : L’évaluation réalisée par l’IGAS du 3è Programme national nutrition santé et du Plan obésité a souligné la contribution de ces plans à la prise de conscience du rôle fondamental de la nutrition et de la sédentarité dans l’émergence de certaines pathologies, mais elle en reconnait les limites, aujourd’hui manifestes. La mission invite donc à une refonte complète du programme pour en faire une action grand public de promotion de la santé, centrée sur quelques messages clés et sur les populations vulnérables (enfants et jeunes, populations précaires, personnes âgées isolées). Le prochain Plan devra donner une priorité effective à la réduction des inégalités sociales de santé et prendre en compte les apports des sciences sociales ainsi que le savoir-faire des acteurs locaux. (Rapport) Vous pouvez également consulter le Point de vue de François Baudier à ce sujet et à propos du déroulement des États généraux de l’alimentation à venir.

Consultations publiques en cours : Stratégie nationale de santé et Etats généraux de l'alimentation

Actualités - Septembre 2017

le . Publié dans Infos

2015 11 24 News

Actualités en santé publique :

Stratégie nationale de santé : Le HCSP a publié le rapport réalisé par saisine du Ministère des solidarités et de la santé sur l’analyse de l’état de santé de la population, de ses déterminants et des stratégies d’action, afin de déterminer les domaines d’action et des objectifs de la Stratégie nationale de santé. Quatre thèmes prioritaires ont été retenus :  la prévention et la promotion de la santé, la lutte contre les inégalités sociales et territoriales d’accès à la santé, la nécessité d’accroître la pertinence et la qualité des soins, et l’innovation. Cette parution marque le début des travaux de la stratégie nationale de santé 2017. Une consultation publique est prévue en novembre, pour parution du décret d'application en décembre et mise en œuvre début 2018. Dossier de presse
Parallèlement à ça, le ministère a également publié son Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale 2018. Il est notamment question d'expérimentation de nouveaux modes de rémunération afin de s'adapter aux évolutions de la santé de la population, de la démographie médicale, mais aussi des nouvelles technologies en santé. Ces expérimentations pourront  prévoir des paiements globaux pour une séquence complète de soins ou la prise en charge cordonnée et globale d’une patientèle.

Ouragans Irma et Maria : Depuis le 6 septembre 2017 et le passage des ouragans aux Antilles françaises, les îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy sont particulièrement touchées. Plus de 300 réservistes y ont été envoyés afin de renforcer et d’aider les équipes sur place pour faire face aux conséquences sur la population, les habitations, les réseaux d’eau et d’électricité ainsi que les structures sanitaires. Un point épidémiologique spécial Ouragan est établi chaque semaine afin de consigner les résultats de la surveillance sanitaire mise en place. Son objectif est de présenter l’évolution de l’impact sanitaire observé suite au passage des ouragans Irma et Maria à partir des sources de données disponibles et également de détecter précocement les épidémies potentielles au sein de la population. Actu sur le site de Santé Publique France
Sur le sujet de la gestion des crises sanitaires, vous pouvez également consulter le hors série de l'AJPH : The evolution of public health emergency management.

Sécurité des avortements : Une étude menée par l'OMS et l'Institut Guttmacher et publiée dans le Lancet indique que seulement 55% des avortements réalisés dans le monde enter 2010 et 2014 étaient réalisés dans des conditions sûres. Près d'un tiers (31 %) des avortements sont "moins sécurisés" (personnel non qualifié ou méthode à risque) et 14% sont "les moins sûrs" : pratiqués par des personnes non qualifiées à l’aide de méthodes dangereuses (introduction d’objets, utilisation de préparations à base de plantes) entrainant de nombreuses complications. L'étude montre que le fait de limiter l’accès à l’avortement ne réduit pas le nombre d’avortements pratiqués et que les pays où la pratiques est interdite ou très strictement limitée, seul un avortement sur 4 était sécurisé. Afin de prévenir les grossesses non désirées et les avortements non sécurisés, l'OMS conseille d'élaborer des politiques d’appui et prendre des engagements financiers pour fournir une éducation sexuelle complète, un large éventail de méthodes contraceptives, des conseils de planification familiale adéquats, et un accès à l’avortement sécurisé et légal. Communiqué de presse / Publication

Épidémies :
Chikungunya en Europe : En France, le nombre de cas autochtones reste stable à 9 confirmés et 2 probables, à partir de deux foyers liés entre eux dans le Var : Point Épidémiologique Santé Publique France. Le cas suspect d'un touriste espagnol ayant séjourné dans le Var s'est finalement révélé être négatif. En Italie, la situation est plus compliquée avec une épidémie touchant la région centrale et la capitale. Au 25 septembre, 186 cas ont été recensés dont 112 confirmés. Le gouvernement renforce ses actions de prévention et de riposte : lutte anti-vectorielle avec en particulier désinfestation des ports et aéroports, communication auprès des professionnels de santé et du grand public. Communiqué OMS
Peste à Madagascar : Depuis la fin du mois d'août, l'île Madagascar, et en particulier sa capitale, est le siège d'une épidémie de peste. Au moins 114 personnes ont été infectées, dont près de la moitié ont présenté une forme pulmonaire, et 21 en sont décédées. La peste est endémique à Madagascar avec environ 400 cas déclarés par an, principalement sous forme bubonique. L'OMS s'inquiète de cette nouvelle flambée épidémique car elle touche de grandes zones urbaines, des ports, et se présente de façon récurrente sous forme pulmonaire, entrainant un risque de transmission plus large et rapide. Communiqué de presse / Rapport

Appel à candidature - Réseau EUPHAnxt

le . Publié dans Infos

Créé en 2011 par l'EUPHA (European Public Health Association), EUPHAnxt est un réseau destiné aux étudiants et aux jeunes professionnels en santé publique, qu'il soient chercheurs, décideurs ou acteurs de terrain. Il regroupe plus de 1500 membres à ce jour.

Ses missions sont de :

  • créer un réseau de jeunes professionnels de la santé publique pour faciliter la diffusion d'informations et la collaboration internationale
  • renforcer la présence des jeunes professionnels dans le monde de la santé publique européenne en facilitant leurs contacts avec des professionnels déjà placés dans ce domaine et en diffusant les opportunités de formation
  • construire des collaborations avec d'autres réseaux de jeunes professionnels en santé publique afin d'élargir le réseau EUPHAnxt et de représenter les divers aspects de la santé publique

Aujourd'hui, le réseau EUPHAnxt souhaite s'agrandir et ouvre 4 nouveaux postes pour son équipe de coordination et d’animation du réseau.

Si le domaine des politiques de santé publique au niveau européen (ou plus...) vous intéresse, nous ne pouvons que vous conseiller de candidater !

Plus d'info sur l'appel à candidature :

Attention, dossier à envoyer avant le 20 septembre, minuit !

Call for application